Archives Mensuelles: juin 2012

Off

En plein entre-deux-fêtes, celle du Québec, le 24 juin, et celle du Canada, le 1er juillet, je reviens vite vous parler des particularités de ces deux journées. (Deux jours fériés à une semaine d’intervalle ? On aime ça.)

Tagué ,

C’est la luuuuuutte

Petits extraits de la manifestation du vendredi 22 juin, devant le Parlement de Québec. J’y ai fait des photos pour mon stage. Il faisait chaud, chaud, chaud et j’ai perdu mon collègue au bout de deux minutes. Tant pis !

C’était une manifestation qui regroupait autant d’étudiants que de retraités, de travailleurs, de familles. Les droits de scolarité ne sont plus le seul enjeu depuis un moment déjà. C’est une fronde anti-gouvernementale, anti loi 78, mais aussi pro-environnementale.

Tagué , , , ,

You’re the one that I want

Mercredi, j’ai fait un petit retour dans les années 50.

Avec ma copine Gab’ j’ai découvert le cinéparc ! Le concept est simple,quand le soleil se couche tu viens avec ta petite voiture dans un grand terrain ouvert, tu te gares face à un immense écran blanc, tu branches ta radio sur la bonne fréquence FM, tu t’installes confortablement sous les couvertures, et tu profites d’un ou de deux films selon ta forme ! Effet Grease assuré (film qui est sorti sous le nom de Brillantine au Québec).

Mais avant que les derniers rayons du soleil aient disparu, il y a des petits rituels. On ne va pas passer des heures dans une voiture avec l’estomac vide ! Direction l’épicerie, point de convergence des jeunes pour se fournir en chips, bonbons et autres boissons sucrées. Certains choisissent aussi l’option « sur place », parce qu’à côté des toilettes du cinéparc, il y a quelques jeux d’arcade mais surtout une petite baraque où on peut trouver tout ce que la malbouffe a de meilleure, notamment des pogos (saucisses entourées de chapelure de pomme de terre enfilées sur des bâtons).

C’est très familial, puisqu’il y a un écran où les films projetés sont plus du type Madagascar 3. Du coup on croise des petits déjà en pyjama, qui font de la balançoire en attendant qu’il fasse assez sombre. Les gens ont d’ailleurs l’habitude de klaxonner pour signifier qu’il fait assez nuit, selon eux, pour que le film commence.

Je suis allée voir Prometheus, film bien nul, mais j’ai beaucoup aimé l’expérience sous les étoiles. Pas de voisin pour t’embêter, se levant pour faire pipi ou mangeant du popcorn aussi bruyamment que possible, mais surtout la possibilité de commenter à voix haute avec ta copine « t’as vu elle dit césarienne et pas avortement, ah ces américains ! »

Tagué , ,