Archives Mensuelles: novembre 2011

En attendant le CAQ

Obtenir un permis d’études pour le Canada, c’est laborieux. Il faut pouvoir prouver au gouvernement que tu n’es pas un terroriste tuberculeux potentiel, que tes intentions sont pures et ton compte en banque bien fourni. En gros. Mais la belle province du Québec a dû estimer un jour qu’en fait, c’était trop facile. Elle a donc décidé de rajouter une étape pour compliquer -encore un peu plus- la tâche des gens-qui-voudraient-résider-dans-la-province-plus-de-six-mois.

Cette étape porte le nom doux nom de CAQ. Pour Certificat d’Acceptation du Québec. Un sésame à 101 $ CAD (un peu moins de 73 euros au jour d’aujourd’hui), qui ne fait en fait que reprendre les termes du permis d’études, mais sans lequel tu ne peux pas prétendre franchir les bureaux de l’Immigration sereinement.

Aujourd’hui 26 novembre 2011, je l’attends. J’ai tout rempli, en ligne, sur papier (sans raturer), je n’ai pas trop souri au photomaton, et ma carte visa a dit yes. Le hic, ce sont les délais. Postaux s’entend. J’ai lu sur des forums que le papier magique pouvait mettre 15 jours à arriver (à ajouter au mois complet de prise en charge du dossier), et encore c’est quand tout va bien. Les Québécois ou les Français ironisent gentiment : « c’est parce que le facteur traverse l’océan à la nage », « une lettre entre Montréal et Québec c’est trois jours, il faut compter les pauses pour le caribou ». Après tout je ne suis pas pressée. Ce n’est pas comme si je partais dans moins de deux mois…

Sinon j’ai acheté des moufles.

Ils attendent encore leur CAQ.

Publicités